Jean-louis Afest

Catégorie : Rénovation & construction (page 1 sur 3)

Peut-on avoir une maison écolo en rénovant un logement ancien ?

De plus en plus de personnes se tournent vers la construction de maisons écologiques afin de préserver l’environnement. En effet une maison écologique est une habitation qui respecte l’environnement en réduisant le plus possible l’énergie qu’elle consomme. Transformer un logement en maison écologique est bel et bien possible lorsque vous prenez en compte les constituants d’une maison écologique dans les travaux de rénovation de votre logement.

Peut-on avoir une maison écologique en rénovant un logement ancien ?

Une maison écologique comporte plusieurs avantages à savoir l’économie d’énergie, mais aussi le respect de l’environnement et certaines primes. En effet lorsque vous décidez de rendre votre  maison écologique le gouvernement vous offre plusieurs types d’aide en fonction des travaux à réaliser. Comme aides on a : Ma prime Renov’, l’éco prêt à taux zéro, les Certificats d’économies d’énergie et les aides de l’ANAH. Ceci dit une maison écologique possède certaines insuffisances qu’il ne faut pas négliger.

Quels sont les étapes à suivre pour rendre une maison écologique ?

Pour obtenir une maison écologique il faut passer par plusieurs étapes.

En premier lieu il faut solliciter l’aide d’un professionnel qui fera une analyse profonde de votre logement. Le professionnel décèlera les faiblesses mais surtout les forces de votre maison. Aussi il fera une examen approfondi de votre maison en collectant certaines informations qui lui permettront de connaitre l’étendue des travaux à faire. Il pourra ainsi vous faire un budget à propos des travaux à réaliser afin de rendre votre maison écologique

Ensuite vient l’étape des travaux de rénovation. D’abord il vous faut faire une isolation de la toiture, des chambres qui ne servent plus ou des autres lieux de la maison qui provoquent une perte d’énergie. De plus il vous faut penser à changer vos équipements qui consomment beaucoup d’énergie avec d’autres qui en consomment moins. Par exemple vous pouvez échanger votre chaudière à granulés de bois avec une chaudière à condensation. Ainsi vous aurez une nouvelle chaudière qui produit non seulement de la chaleur mais aussi de l’électricité et ceci avec moins de consommation d’énergie. Aussi pour rendre votre logement en maison écologique vous devez faire le choix de matériaux de rénovation qui respectent l’environnement. Enfin il vous faut également produire de l’énergie afin de limiter votre consommation d’énergie provenant du secteur. Pour ce faire vous pourrez avoir recours à l’installation des panneaux solaires.

L’isolation est également un aspect essentiel d’une maison écologique.  A quoi bon chauffer votre maison si la chaleur produite ne reste pas à l’intérieur du logement ? On considère par exemple que des combles mal isolés sont responsables de près de 30% des déperditions de chaleur d’une maison. Ajoutez à cela les ouvertures (portes et fenêtres), une façade vétuste et un vide sanitaire/cave/sous-sol mal isolé, et vous avez là une passoire énergétique dans le viseur du gouvernement. Mais rassurez-vous : cela signifie que votre logement fait partie des logements à rénover en priorité dans le cadre de la loi de transition énergétique. Vous êtes donc potentiellement éligibles à de nombreuses aides de l’état !

Pour plus de détail sur l’isolation : http://www.maison-intelligente.fr/quels-sont-les-differents-types-disolation/

Quels sont les avantages d’une maison écologique ?

D’abord une maison écologique est une maison qui consomme très peu d’énergie, ainsi elle vous permet de faire des économies. En effet une maison écologique priorisera toujours l’utilisation d’énergie renouvelable telle que le soleil ce qui revient à moindre coût comparé aux autres types d’énergie.

Ensuite une maison écologique vous permet de réduire votre production de carbone. Ainsi vous respectez l’environnement et cela est bénéfique pour tout le monde.

Ensuite une maison écologique vous offrira un cadre de vie sain et agréable. En effet dans ce type de maison l’air est beaucoup plus sain parce que les matériaux utilisés sont naturels et donc pas de dégagement de produits chimiques.

Par ailleurs si vous décidez de revendre votre maison écologique, elle vaudra plusieurs fois plus que le prix normal. En effet ce type de maison est de plus en plus à la mode et les investisseurs en raffolent. De plus vous bénéficierez des aides du gouvernements lorsque vous décidez de rendre votre maison écologique.

Quels aides pour la rénovation d’un logement ?

Les aides pour la rénovation d’un logement sont très nombreuses.

En premier lieu Ma prime Renov’ est une aide qui vous permet d’obtenir des primes lorsque vous faites des travaux qui vous font économiser de l’énergie.

Ensuite on a la TVA à taux réduit qui permet d’avoir une TVA à 5,5% pour les achats de matériaux et aussi pour les factures de la main d’œuvre. La TVA à taux réduit vous permet ainsi d’obtenir des réductions et donc de faire des économies.

Les certificats d’économies d’énergie permettent de bénéficier de la prime éco énergie. Cette prime est disponible à la condition que votre maison soit vieille de 2ans au moins. Elle peut être perçue en espèce ou sous forme de bon d’achat.

Les aides de l’ANAH sont des assistances financières qui sont disponibles lorsque vous décidez d’économiser de l’énergie  en rénovant votre maison.

L’éco prêt à taux zéro est un crédit remboursable sans intérêt lorsque vos travaux de rénovation vous font économiser de l’énergie. Il doit cependant être remboursé 15 ans au plus tard.

Pour plus de détails sur les aides à la rénovation disponibles : https://www.cotemaison.fr/devis-travaux-renovation/renovation-energetique-tout-savoir-sur-les-aides_32751.html

Partir d’un ancien logement pour aboutir à une maison écologique, mythe ou réalité ?

Il est bel et bien possible d’avoir une maison écologique en partant d’un ancien logement. En effet pour y arriver il faut demander l’aide d’un professionnel pouvant vous aider à estimer les travaux à faire. Ces travaux concernent entre autres l’isolation des murs , de la toiture et des sols ,l’échange des équipements contre d’autres qui consomment moins d’énergie. Une maison écologique possède de nombreux avantages tels que l’économie d’énergie. Dans ce même sens le gouvernement s’engage à fournir plusieurs aides à toutes les personnes qui décident de faire des travaux de rénovation. L’éco prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit, les certificats d’économies d’énergie, les aides de l’ANAH.

Pourquoi choisir une isolation par l’extérieur ?

Ces dernières années, un grand nombre de personnes optent pour l’isolation par l’extérieur, et ce n’est pas pour rien ! C’est une solution ultra performante et rentable, sachant qu’il permet aussi de gagner de l’espace. Et la cerise sur le gâteau, le tarif de la pose est relativement abordable. Mais pourquoi faut-il choisir une isolation par l’extérieur ? Pourquoi cette technique est-elle devenue un grand standard de la construction et de la rénovation ? Nous vous expliquons tout !

Pourquoi choisir une isolation par l'extérieur ?

Isoler par l’extérieur, c’est quoi ?

L’isolation par l’extérieur, aussi appelée isolation thermique par l’extérieur (ITE), est une technique qui consiste à habiller le logement avec une superposition de couches de plusieurs matériaux composant un système limitant la pénétration de l’air froid. En d’autres termes, il s’agit de poser l’isolant sur la façade en extérieur, puis de le couvrir d’un bardage ou d’un enduit.

Pour rappel, cette technique d’isolation ne nécessite pas de déménagement pendant la réalisation des travaux. De plus, elle n’a aucun impact sur la surface habitable. Et la bonne nouvelle, l’isolation par l’extérieur permet de faire des économies sur la facture d’énergie. Que demander de mieux ?

La solution idéale pour une rénovation

Quand on souhaite commencer un ravalement extérieur, il est conseillé d’en profiter pour investir dans une isolation par l’extérieur. En rénovation, c’est sans doute la solution idéale.

Comme vous le savez sans doute, le ravalement de façade coûte relativement cher. Alors, pourquoi ne pas en profiter pour isoler le logement par l’extérieur, surtout si le budget le permet ?

La mise en œuvre d’un ravalement de façade et d’une ITE coûte relativement cher. Toutefois, il faut savoir que ce choix permet de profiter de plusieurs avantages. Outre les économies réalisées sur la facture d’énergie, cette solution améliore le confort des occupants et valorise le bien immobilier.

Pour rappel, ce type d’isolations modifie la volumétrie du bâtiment. Toutefois, il faut savoir que les modifications faites ne présentent pas d’impact sur l’impôt foncier.

Avoir un gain d’espace

Ces dernières, un grand de nombre de propriétaires de logements de petites surfaces optent pour l’isolation par l’extérieur pour gagner plus d’espace. En choisissant cette technique, l’isolant est posé à l’extérieur du bâtiment et il n’y aura donc aucune répercussion sur les volumes intérieurs. Quelle que soit l’épaisseur de l’isolant, l’espace intérieur sera inchangeable et préservé.

Attention ! Pour choisir cette solution, il est indispensable de respecter les contraintes imposées par le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Ce dernier diffère d’une commune à l’autre. N’hésitez pas à bien vous renseigner !

Valoriser un bien immobilier

En réalisant des travaux d’isolation par l’extérieur, le propriétaire ne peut que valoriser son bien immobilier. Pourquoi ? Ces dernières années, cette technique a beaucoup gagné en notoriété et en image.

Au regard des différents avantages offerts par l’ITE, un grand nombre de personnes l’apprécient, sachant qu’elle est fortement recommandée par les professionnels.

Alors, quand un propriétaire met en vente un logement isolé par l’extérieur, le bien sera sans doute apprécié par les acquéreurs et sa valeur ne peut qu’augmenter.

La suppression des ponts thermiques

Les ponts thermiques occasionnent un inconfort thermique que les occupants ressentent très rapidement. Ils apportent de réels désagréments au quotidien. En hiver, nous avons la désagréable sensation de froid alors que le chauffage tourne. En été, les parois donnent l’impression d’être de véritables radiateurs. Raison de plus pour choisir un mode de chauffage adapté, en complément d’une bonne isolation.

Opter pour l’isolation par l’extérieur, c’est la certitude d’éviter les ponts thermiques. Pour des questions de confort thermique et d’économies d’énergie, cette technique est vivement conseillée par les experts.

En installant une ITE, il n’y aura sûrement aucun problème d’humidité au niveau du bâtiment ou de parois froides. De plus, les occupants évitent l’échange thermique glaçant et les factures de chauffage astronomiques. Selon les dires des spécialistes, les économies réalisées sont à l’ordre de 70 % par rapport à une habitation mal isolée. Ainsi, le retour sur investissement peut se faire en seulement 7 ans.

Rappelons qu’il existe des aides très importantes pour financer ce type de travaux : primes énergies, Eco-PTZ, aides des collectivités locales ou de l’ANAH, crédit d’impôt, etc.

Protéger le logement contre le vieillissement

L’isolation par l’extérieur est la solution parfaite pour protéger le bâtiment contre le vieillissement prématuré dû aux intempéries et aux gros écarts de température. De plus, les risques de fissures sont réduits, à la seule condition de bien installer le support.

En cas de remontées d’humidité non endiguées, l’eau s’emprisonne derrière l’isolant et le film d’étanchéité. Il n’y a rien à craindre !

Pour conclure, nous précisons que les travaux menés pour poser une isolation par l’extérieur ne causent aucune répercussion sur l’intérieur du logement. Le propriétaire peut même l’habiter pendant le déroulement des travaux, sachant qu’il n’y aura pas de meubles à déplacer. C’est pourquoi cette technique ne cesse de gagner en popularité en Europe.

Comment rénover sa charpente ?

La charpente est parmi les éléments les plus importants d’un logement. Elle sert de squelette et de couverture pour l’habitation. Cette partie de la maison est souvent soumise à l’humidité, aux parasites, termites, infiltrations… et aux intempéries et doit donc être restaurée. Alors, comment rénover une charpente ? Quelles rénovations ? Nous vous expliquons tout !

Comment rénover sa charpente ?

Quand rénover une charpente ?

Selon les dires des professionnels, la durée de vie d’une charpente est comprise entre 10 et 30 ans. Pour éviter les éventuels risques, il est indispensable de rénover toute charpente construite il y a plus de 10 ans.

Dans certaines situations, la charpente doit être rénovée même si elle n’a pas encore dépassée les 10 ans. Pourquoi ?

  • Quand elle a vieilli, ou se déforme ;
  • Si la propriétaire remarque des traces de moisissures, la présence de termites, etc.

Si tel le cas, sachez qu’il est indispensable de la rénover dans les plus brefs délais. Dans le cas contraire, le propriétaire court un grand risque.

Rénovation de charpente : les normes à respecter

Pour mener les travaux de rénovation, il existe certaines normes à respecter. Notons qu’elles varient d’une commune à l’autre et qu’elles sont contenues dans les règles locales d’urbanismes et dans Documents Techniques Unifiés (DTU).

Si les travaux à réaliser entraînent un rehaussement de la toiture ou le changement de son inclinaison, le propriétaire doit obligatoirement avoir un permis de construire.

Si la surface habitable qui sera dégagée à l’issue de la rénovation est supérieure à 170 m2, le propriétaire doit confier la mission à un architecte, sans oublier l’obligation d’avoir un permis de construire.

Rénover soi-même ou faire appel à un spécialiste ?

Pour rénover vous-même votre charpente, il est indispensable d’avoir un minimum de savoir-faire. Les travaux sont assez techniques et ne seraient pas faciles à réaliser. De plus, il faut prévoir plusieurs jours pour terminer les travaux.

Pour rappel, les personnes qui décident de faire les travaux eux-mêmes n’auront pas les mêmes droits en ce qui concerne la TVA, les crédits d’impôt, les éventuelles aides du département ou du conseil régional et les éco-prêts à taux zéro.

Pour éviter les mauvaises surprises, rien ne vaut mieux que de confier la mission à une société agréée ou un artisan certifié par l’État. Attention ! Le choix du spécialiste doit être fait avec soin.

Rénover sa charpente : les étapes à suivre

Pour bien rénover une charpente, il est indispensable de passer par les trois étapes suivantes :

Faire un diagnostic détaillé

Avant de commencer les travaux, il est important d’établir un diagnostic bien détaillé. Observez la charpente pour mesurer les dégâts ! Est-ce qu’il y a des infiltrations d’eau ? Faut-il changer les chevrons ? Les dégâts sont-ils liés à l’assemblage, à l’humidité… ou à l’action des insectes ?

Avant de lancer le chantier, il est préférable de prendre l’avis d’un professionnel pour confirmer le diagnostic. Le spécialiste peut même vous proposer la solution la plus adaptée et la moins onéreuse.

Les travaux de rénovation

En confiant la mission à un professionnel, ce dernier peut vous conseiller le meilleur traitement pour bien rénover la charpente, notamment le traitement fongicide contre les insectes, hydrofuge pour l’humidité, etc.

Les solutions de rénovation proposées par l’expert seront sans doute adaptées aux normes en vigueur.

Rappelons que les travaux de rénovation nécessitent des compétences techniques approfondies. Rien ne doit être laissé au hasard ! C’est pourquoi il est fortement conseillé de faire appel à une entreprise connue pour son sérieux et son professionnalisme.

Refaire l’isolation

Dans la plupart des cas, les personnes qui lancent des travaux de rénovation de charpente pensent à refaire l’isolation de leur habitation. Ainsi, ils arrivent à économiser jusqu’à 30 % sur leur facture de chauffage.

Pour rappel, l’isolation extérieure consiste à placer sur la charpente des panneaux isolants.

La rénovation d’une charpente est aussi le bon moment pour aménager les combles. À titre d’exemple, le propriétaire peut intégrer une couverture à la toiture, installer des tuiles photovoltaïques, etc.

Rénover sa charpente : le coût à prévoir

La rénovation d’une charpente coûte relativement cher, surtout si le propriétaire laisse les problèmes s’installer sans agir. Selon les dires des experts, il faut prévoir un budget entre 10 000 et 20 000 euros, main-d’œuvre et matériaux compris.

En général, les experts facturent une heure de travail 40 à 60 euros HT. Pour être sûr de payer le juste prix, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence !

Pour conclure, rappelons qu’il est indispensable d’avoir une bonne toiture pour votre habitation. Pour éviter l’humidité, il est conseillé de faire un traitement hydrofuge. Pour un problème de champignons ou de moisissures, privilégiez un traitement fongicide. Le traitement insecticide est fortement recommandé pour les problèmes de nuisibles.

Combien débourser pour rénover votre isolation thermique ?

Souhaitez-vous avoir un meilleur confort thermique aussi bien en été qu’en hiver dans votre logement actuel ? Pensez-vous à l’arrimer aux normes thermiques de 2020 ? Désirez-vous réduire le montant de vos factures d’énergie ?

Alors, c’est évident ! Vous devez procéder à des travaux de rénovation de l’isolation thermique de votre maison. Un tel projet de transition énergétique, c’est important. Découvrez combien vous allez devoir débourser pour une telle entreprise.

Combien dépenser pour l'isolation thermique de sa maison ?

Les actions à mener

Commencez par identifier les postes essentiels du logement qui peuvent participer à des déperditions thermiques. Ces postes, qui forment l’enveloppe du bâtiment, sont à optimiser.

La thermique, très souvent, représente environ 38 % de l’ardoise des travaux de rénovation énergétique d’un bâtiment. En effet, si le bâtiment s’avère être une passoire énergétique, changer le chauffage par exemple ne vous servira strictement à rien.

C’est pour cela que l’isolation thermique sera envisagée en premier. Il s’agira donc de revoir tout à tour l’isolation des murs, des combles et de la toiture par l’intérieur ou l’extérieur, l’isolation des sols, caves et planchers bas.

Après les isolations, il y a les ouvertures. Pensez à les changer ! optez pour des fenêtres à double ou triple vitrage, faites recours aux persiennes, aux volets et autres éléments pour limiter l’exposition au soleil en période estivale.

Si vous envisager des agrandissements quelconques, profitez même pour changer l’emplacement de certaines ouvertures pour profiter des apports en chaleur en hiver

La ventilation peut aussi être revue. Pensez aux systèmes de ventilation centralisés tels que la ventilation mécanique contrôlée (VMC) en simple ou en double flux ou alors la ventilation mécanique par insufflation (VMI) qui est idéale pour les travaux de rénovation.

Les coûts des travaux

Pour rénover donc l’isolation de votre maison, plusieurs paramètres entrent en jeu : le type d’isolant à utiliser (en fonction de sa résistance et son matériau), le poste à isoler (comble, sol, mur, toit) la superficie du poste à rénover et le coût de la main d’œuvre.

Les prix des matériaux

Les intervalles moyens des prix des principaux isolants (pour des épaisseurs de 100 mm) disponibles sont récapitulés dans le tableau suivant :

Nature de l’isolant Prix au m2
Chanvre, lin ou fibre de bois 20 euros/ m2
Verre cellulaire 10 à 50 euros/ m2
Laine de verre ou de roche 3 à 10 euros/ m2
Laine de mouton, ouate de cellulose 15 à 20 euros/ m2
Plumes de canard, coton 15 à 20 euros/ m2
Polystyrène expansé 10 à 20 euros/m2
Polyuréthane 40 euros/m2

Ces prix sont indicatifs. Parmi ces matériaux, les isolants industriels comme la laine de roche sont les moins chères (à partir de 10 euros) et les plus utilisés du fait de leurs capacités isolantes qui sont les plus efficaces.

Quelle que soit la nature du matériau de l’isolant que vous choisissez, rassurez-vous qu’elle permette de réaliser les performances thermiques attendues.

La main d’œuvre nécessaire pour les travaux

Vous ferez appel à une entreprise ou un technicien pour procéder à la pose du nouveau matériel isolant acheté. Leurs prestations vous seront facturées en fonction des tâches et des techniques employées.

  • Pour la réfection des isolants des combles, le technicien procédera soit par épandage manuel sur le plancher du comble, soit par soufflage de l’isolant, soit encore par rouleaux isolants. L’épandage manuel vous coûtera entre 20 et 25 euros par m2 refait, par soufflage il vous facturera entre 25 et 30 euros/m2 et par les panneaux isolants, entre 35 et 40 euros/m2

  • Pour la rénovation de l’isolation des murs intérieurs, le technicien optera pour l’injection de la matière isolante à l’intérieur des murs. Cela vous coûtera, selon le matériau choisi, entre 50 et 80 euros/m2. Il peut procéder par l’ajout de la paroi isolante à l’intérieur par combinaison pour une main d’œuvre entre 30 et 60 euros/m2.
  • Quant aux travaux extérieurs, il s’agira de refaire le manteau de protection isolant autour de la maison. Plusieurs techniques sont envisageables à ce niveau. Par la pose de bardage avec une finition en bois, la pose des panneaux ou alors la pose des panneaux isolants sur les murs. Cette étape est certes celle qui coûtera un peu plus cher.

Ainsi de façon synthétique, en faisant appel à un technicien ou à une entreprise pour ces travaux de rénovation, vous serez facturés au m2 comme suit :

Travaux Coût de la main d’œuvre au m2
Petits travaux d’isolation Entre 20 et 50 euros/m2
Isolation et aménagement interne Entre 50 et 100 euros/m2
Travaux d’isolation extérieur Entre 80 et 170 euros/m2

 

Sur la base de ce tableau, vous notez donc que les deux premiers types de travaux concernent la réfection de l’isolation intérieure. Il s’agit des travaux sur les planchers, les combles ou encore les cloisons. La main d’œuvre du technicien au m2 se situe entre 20 et 100 euros.

Le troisième type de travaux concerne la réfection de l’isolation extérieure. La prestation du technicien au m2 coûtera un tout petit peu plus chère (entre 80 et 170 euros).

Enfin, sachez que vous pouvez bénéficier d’aides pour la la rénovation thermique de votre logement. Consultez le site du gouvernement qui liste les aides disponibles, à cette adresse : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique

Comment installer des portes extérieures ?

Installer soi-même ses portes extérieures permet d’économiser de l’argent et donne la satisfaction de pouvoir rayer un autre projet d’amélioration de l’habitat ou de travaux de rénovation de sa liste de choses à faire. N’importe quel propriétaire de maison qui a quelques rudiments de bricolage peut s’attaquer à l’installation de la porte extérieure sans grande difficulté, à condition de savoir comment aborder la tâche.

Comment installer des portes extérieures ?

Les fournitures pour l’installation de portes extérieures

Rassembler les fournitures pour l’installation de la porte extérieure facilite le travail. Vous devrez avoir les fournitures à portée de main avant de commencer le travail. Vous aurez donc besoin :

  • de la porte extérieure,
  • de cales en bois,
  • de clous de finition
  • de vis de 8 centimètres,
  • de matériau d’isolation,
  • d’un produit pour le calfeutrage (un joint silicone, par exemple),
  • d’un pistolet à calfeutrer,
  • d’un mètre ruban,
  • d’un niveau à bulle,
  • d’un marteau.

Le processus d’installation

Avec vos fournitures en main, vous êtes prêt à commencer le processus d’installation.

La préparation

  • Retirez l’ancienne porte et son cadre pour exposer le dormant. Le dormant doit être au moins de 2,5 cm plus large et plus haute que les dimensions extérieures de votre nouveau cadre de porte.
  • Utilisez le niveau à bulle pour bien aligner et ajuster la porte. Vous pouvez utiliser des cales ou des planches d’écartement pour la mettre à niveau si nécessaire.
  • Nettoyez la sous-couche où reposera la porte. Il faut que toute la saleté et les débris soient enlevés pour que le mastic puisse coller.
  • Passez le produit de calfeutrage le long du dormant.

L’installation

  • Placez la porte dans le dormant depuis l’extérieur. Commencez par le bas de la porte, en faisant basculer le haut de la porte vers l’extérieur, vers vous. Basculez le haut de la porte en place.
  • Centrez la porte dans le dormant. Mettez à peu près la même quantité d’écart autour de la porte.
  • Calez la porte, en commençant par le bas. Vous pouvez ajuster le cadre et les cales pour vous assurer que le socle du côté de la charnière est à l’aplomb.
  • Martelez un clou de finition du côté de la charnière à environ 30 cm du sommet. Cela assure la stabilité de la porte.
  • Vérifiez le haut de la porte pour vous assurer qu’elle est bien à niveau. Faites les ajustements nécessaires pour vous assurer que le sommet est à niveau. Ajoutez quelques clous de finition pour maintenir le dessus en place.
  • Vérifiez que la porte est bien d’aplomb de l’autre côté.
  • Testez la porte pour vous assurer qu’elle s’ouvre et se ferme correctement. Il devrait fonctionner sans problème de la manière dont vous vous attendez à ce qu’il s’ouvre et se ferme. Si cela ne fonctionne pas bien, ajustez la porte avec des cales pour obtenir une fermeture correcte.
  • Fermez la porte et veillez à ce que le côté du gâche soit en contact avec le coupe-froid. Ajustez le socle de ce côté si nécessaire pour obtenir un contact régulier.
  • Installez la porte de façon permanente en vissant des vis de 8 cm à travers les cales des charnières.
  • Vérifiez à nouveau le fonctionnement de la porte pour vous assurer qu’elle s’ouvre et se ferme toujours en douceur.
  • Continuez à visser la porte en place à travers les cales du côté de la gâche, en haut et en bas de la porte.
  • Continuez à enfoncer les clous de finition une fois que la porte est en place.

La finition

  • Installez une isolation autour du cadre de la porte. Vous pouvez utiliser soit une isolation en fibre de verre, soit un joint silicone, soit une mousse à faible taux d’expansion pour éviter de déformer le cadre.
  • Installez les pièces de garniture pour terminer l’installation de la porte.

Quelques conseils

  • N’enfoncez pas complètement les clous de finition tant que la porte n’est pas dans la bonne position. Si vous devez effectivement procéder à des ajustements, il est plus facile de les faire si vous ne les enfoncez pas complètement.
  • Faites passer toutes les vis par des cales. Sinon, la vis peut déformer le cadre de la porte sous l’effet de la pression.

Une fois que vous aurez maîtrisé l’installation des portes extérieures, vous aurez hâte de rentrer chez vous et de voir votre travail. Avec les bons outils et les bonnes étapes d’installation, votre nouvelle porte augmente la beauté de votre maison et accueille vos invités avec style.

Quel type de chaudière installer dans un appartement ?

Votre chaudière actuelle tombe souvent en panne ? Souhaitez-vous la changer pour faire des économies sur la facture de chauffage ? Plusieurs solutions s’offrent à vous pour chauffer votre logement et le choix n’est pas toujours facile à faire. Alors, quel type de chaudière installer dans un appartement ? Pour vous aider dans vos travaux de rénovation, nous faisons le point !

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous tenons à préciser que le choix d’une chaudière dépend de plusieurs critères :

  • L’isolation de l’appartement ;
  • La surface à chauffer ;
  • L’accès ou non au gaz ;
  • Le budget prévu pour ce type d’installations ;
  • Les frais d’entretien de l’appareil ;
  • Les aides financières disponibles, etc.

Quelle chaudière installer dans son appartement ?

Les types de chaudières existants sur le marché

Les types de chaudières à installer dans un appartement sont de plus en plus multiples :

Les chaudières à basse température

Si vous ne souhaitez pas débourser une grosse somme d’argent et que votre appartement est bien isolé, la chaudière à basse température est faite pour vous. Rappelons qu’elle permet de faire des économies de l’ordre de 12 à 18 %.

Ce système est très bien adapté aux appartements disposant de planchers chauffants et/ou radiateurs basse température. Il peut aussi être installé dans un petit logement disposant de radiateurs en fonte.

Notons que la chaudière gaz à basse température peut être posée dans un appart ayant accès au gaz naturel. Elle s’adapte aussi à un conduit de fumées cheminées ou VMC. À noter qu’il existe certains modèles compatibles avec les conduits collectifs.

Pour installer une chaudière à basse température, il faut compter entre 1 000 et 3 000 euros. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à demander un devis auprès des spécialistes !

Les chaudières à condensation

La chaudière à condensation, aussi appelée chaudière à haute performance énergétique, est un appareil qui chauffe l’eau à basse température et récupère en plus de l’énergie en condensant la vapeur d’eau des gaz de combustion. En moyenne, ces systèmes offrent un rendement de 105 à 110 %. Selon les dires des experts, il s’agit de la solution la plus écologique, parce qu’elle ne consomme que peu de combustibles.

À noter que la chaudière à condensation coûte entre 5 et 10% plus cher que le modèle à basse température. Toutefois, elle consomme 15 à 20 % de gaz en moins que les autres systèmes modernes. Elle produit également moins de gaz carbonique et d’oxyde d’azote.

Les chaudières hybrides

Comme son nom l’indique, la chaudière hybride dispose d’un double système de chauffage :

  • Une Pompe à Chaleur (PAC) aérothermique qui transforme l’air extérieur en calories retransmises au fluide caloporteur ;
  • Un système de chaudière au gaz ou au fioul qui relaie le PAC quand les températures extérieures se font trop basses ;

Notons que la chaudière hybride est un des systèmes de chauffage le plus économique. Elle répond aussi à la Réglementation Thermique 2020 (RT 2012).

Ce type de chaudières est vivement conseillé pour les appartements neufs. Il fonctionne aussi lorsque l’on est chauffé au fioul. Quant au tarif, l’acquisition et l’installation d’un tel système coûtent entre 7 000 et 10 000 euros.

Les chaudières à bois

La chaudière à bois, qui fait partie de la famille des chaudières biomasse, est particulièrement adaptée aux grands appartements. C’est un système qui fonctionne de façon automatique à partir de granulés ou de bûches de bois. Cette solution est très économique et est fortement recommandée pour les appartements situés dans une région où le chauffage à l’électricité serait trop onéreux.

À noter qu’il existe aussi des modèles solaires que l’on peut installer dans un logement. Toutefois, ces appareils ne couvrent que rarement la totalité des besoins en chauffage et eau chaude.

Quelle puissance pour votre chaudière ?

Une fois la chaudière à installer dans votre appartement choisie, il est temps de déterminer sa puissance. Il est indispensable de confier cette mission à un expert.

En somme, la puissance de la chaudière dépend de :

  • L’orientation du logement ;
  • Sa position ;
  • La surface à chauffer ;
  • Le niveau d’isolation du logement ;

Attention ! Plus la chaudière est puissante, plus l’appareil prend de la place. C’est un point important à ne pas négliger !

Avant de choisir le type de la chaudière à poser dans l’important, les experts conseillent de bien améliorer l’isolation de l’appart. C’est pourquoi il est préférable de prendre l’avis des chauffagistes. Ainsi, vous serez certain de prendre les bonnes décisions.

Pour finir, nous précisons qu’il existe plusieurs aides et subventions offertes par l’État pour l’installation de certaines chaudières respectueuses de l’environnement, telles que le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE), une solution qui permet d’avoir un crédit d’impôt de 30 % sur la facture totale de rénovation énergétique, avec un plafond de 8 000 à 16 000 euros.

Comment repeindre le plafond de son salon ?

Pour repeindre le plafond de votre salon et le donner un coup de neuf, il existe certaines étapes à prendre en compte. Pour un résultat impeccable dans vos travaux de rénovation, lisez cet article jusqu’au bout !

Bien choisir la peinture

Le choix de la peinture doit être fait avec soin ! Selon les dires des spécialistes, il faut se tourner vers les peintures acryliques ou glycéros. Pour camoufler les petites imperfections, il est conseillé de choisir des peintures mates et lustrées. N’oubliez pas de privilégier une peinture possédant un agent anti-moisissures qui évite à celle-ci de moisir avec le temps !

Vous hésitez entre la peinture acrylique et glycéro ? La première solution est très facile à appliquer et ne peut pas être lessivée ; la seconde est plus résistante et lavable, mais n’est pas simple à utiliser, sans oublier qu’elle contient des solvants toxiques. Pour les débutants, il est recommandé de choisir des peintures colorées à l’application qui deviennent blanches en séchant.

Quant à la couleur, les choix sont de plus en plus multiples. Pour agrandir le salon et le rendre plus lumineux, rien ne vaut mieux que d’opter pour le blanc. Si les murs sont foncés, il est préférable de choisir un blanc cassé, beige ou coquille d’œuf. Pour un réel effet déco, vous pouvez aussi opter pour une couleur foncée. Ce choix ne déçoit personne !

Comment repeindre le plafond de son salon ?

Choisir le bon matériel

Pour repeindre le plafond de votre salon dans le respect des règles, équipez-vous du bon matériel :

  • De la peinture ;
  • Des bâches de protection en plastique ;
  • Une échelle ou un escabeau ;
  • Une éponge, une bassine, un chiffon propre et un produit vaisselle ;
  • Des rouleaux anti-gouttes à poils courts et épais avec perche d’essorage ;
  • Un bac à peinture et une grille pour répartir la peinture sur le rouleau ;
  • Un pinceau large pour les finitions ;
  • Un pinceau plat pour les contours ;
  • Un ruban adhésif de masquage ;
  • Des gants et une tenue ;

Notons que la liste que nous venons de citer n’est pas exhaustive !

Bien protéger la pièce avant de repeindre le salon

Pour éviter les mauvaises surprises, il est indispensable de vider le salon en mettant les meubles dans une autre pièce. Il faut aussi recouvrir le sol à l’aide d’une bâche de protection, sans oublier de la fixer sur les côtés. Pour les meubles trop lourds, il suffit d’utiliser des bâches.

N’oubliez pas de bien protéger les fenêtres, les moulures et les plinthes. En l’absence d’une bâche, du papier journal suffit largement.

Nettoyer le plafond

Avant de peindre le plafond du salon, vous devez bien le nettoyer pour que les poussières ne se mélangent pas à la peinture. Pour cela, il suffit d’utiliser une large brosse ou une éponge humidifiée avec de l’eau savonneuse. Ensuite, rincez le plafond et laissez sécher avant de lancer les travaux.

Si le plafond n’est pas lisse, vous devez utiliser de l’enduit de rebouchage pour combler les imperfections, les trous et les écailles. Parfois, il faut utiliser du papier de verre fin pour poncer la surface. Dans ce cas, n’oubliez pas de passer un chiffon à sec pour éliminer les poussières de ponçage.

Notons qu’il est indispensable d’utiliser une bande de masquage pour bien délimiter le plafond et protéger les murs adjacents.

La bonne méthode pour repeindre le plafond

Pour repeindre le plafond de votre salon dans le respect des règles de l’art, voici les bons gestes à adopter :

  • Appliquez une sous-couche avant de peindre ;
  • Dégagez les angles en couche régulière à l’aide d’un pinceau plat ;
  • Utilisez un rouleau télescopique pour recouvrir le plafond de peinture ;
  • Faites des zigzags ou croisez les passes avec le rouleau ;
  • N’appuyez pas trop sur le rouleau ;

Une fois la première couche séchée, passez une deuxième couche. Après, il suffit de faire les retouches nécessaires et le tour est joué !

Selon les dires des professionnels, il est conseillé de commencer par le côté du plafond adjacent à la fenêtre et de peindre mètre carré par mètre carré. Il est déconseillé de passer plusieurs fois au même endroit.

Attention ! Il ne faut jamais peindre les fenêtres ouvertes. Dans le cas contraire, les marques de reprise pourraient apparaître sur le plafond. Pour éviter cela, n’hésitez pas à ajouter un ralentissement de séchage à la peinture choisie.

Pour conclure, notons que la température de la pièce doit être aux alentours de 20 degrés. Si la température dépasse les 20°C, la peinture sèche trop vite et les marques de superposition pourraient apparaître. Dans le cas contraire, la peinture sèche trop lentement.  En somme, le choix du moment pour peindre le plafond doit être fait avec soin !

Rénover sa salle de bains avec un petit budget

Quand on a un petit budget, il est vraiment difficile de trouver des idées pour rénover la salle de bains. Fort heureusement que vous frappez à la bonne porte ! Pour vous aider, voici les conseils les plus précieux à prendre en compte pour réaliser des travaux de rénovation dans la salle d’eau avec un budget très limité. Allons-y !

Rénover sa salle de bains avec un petit budget

Un petit coup de peinture

Pour rénover la salle d’eau à petit prix, rien de mieux que repeindre les murs et le carrelage. Cette astuce ne coûte pas cher et fait son effet.

Si le carrelage de la pièce est un peu vieillot, optez tout simplement pour une peinture spéciale pour les carrelages. N’oubliez pas également de repeindre le tablier de la baignoire. A noter qu’il est déconseillé de peindre l’intérieur des vasques.

Si vous ne souhaitez pas peindre la salle de bains, il est tout simplement possible de choisir un carrelage adhésif. Il est facile à installer et à nettoyer, sachant qu’il ne coûte que quelques euros.

Jouer avec les enduits et les résines

Pour rénover la pièce en ne déboursant qu’un petite somme d’argent, il est préférable de jouer sur les enduits et les résines. Pour cela, optez les yeux fermés pour un enduit façon béton ciré. Le résultat est impressionnant !

Certes, la pose de l’enduit prend du temps et nécessite quelques compétences particulières, mais le rendu ne déçoit personne !

Pour éviter les mauvaises surprises, il va falloir compter 2 couches pour poser l’enduit, puis 2 couches pour le vernis en finition.

Le vinyle pour changer le sol

Une fois les murs peints, il est temps de passer au sol. Pour être sûr de faire des économies, optez les yeux fermés pour le vinyle. Il est simple à poser, pratique et très abordable en termes de prix. Et la cerise sur le gâteau, c’est un revêtement résistant, imperméable et facile à nettoyer. Son confort phonique et thermique ne déçoit jamais !

Pour le tarif, le vinyle coûte entre 4,5 et 20 euros le mètre carré. Et la bonne nouvelle, il existe de nombreux modèles sur le marché. Les choix sont de plus en plus nombreux : imitation carreaux de ciment, béton, carrelage, métal, etc.

Des rangements à petit prix

Pour donner une nouvelle vie à la salle d’eau, il est recommandé de changer les meubles, notamment les rangements. En faisant les bons choix, vous serez certain de changer l’ambiance de la pièce ou d’y gagner de la place, surtout si vous avez une petite salle de bains.

Si votre budget est très limité, vous pourrez tout simplement repeindre vos anciens meubles, changer les poignets, etc.

Rappelons qu’il est possible de trouver des rangements à bas prix dans les magasins physiques et les boutiques en ligne. Les mobiliers d’entrée de gamme peuvent être très utiles pour donner un nouveau look à la pièce. Un petit tapis ou une bonne plante feront aussi la différence !

Les amoureux du DIY peuvent trouver des idées pour fabriquer leurs propres meubles et les poser dans la salle d’eau.

Ajouter de la lumière à la salle de bains

Votre salle d’eau ne dispose pas de fenêtres ? Elle est mal éclairée et vous n’avez pas suffisamment d’argent pour la moderniser ? Pas de crainte ! Il existe de nombreuses solutions économiques pour éclairer la pièce.

Pour faire simple, les professionnels recommandent de poser un éclairage proche de la lumière naturelle autour du miroir. De plus, il est conseillé d’avoir plusieurs miroirs pour refléter la lumière et éclairer davantage la pièce. Ne vous en faites pas ! Il existe des éclairages d’entrée de gamme pour tous les goûts et les envies.

Une robinetterie, radiateur… à prix imbattable

Souvent, les équipements de la plomberie coûtent relativement chers. Ce sont des éléments centraux pour donner un nouveau look à la pièce. Pour être sûr d’avoir une décoration impressionnante, le choix de ce type d’équipements doit être fait avec soin.

Sur le marché, vous pouvez trouver une robinetterie, un radiateur ou même une baignoire pour moins cher. Pour trouver la bonne affaire, il est conseillé de surveiller les ventes privées et de ne pas rater les promotions faites par les magasins physiques et les e-shops.

Digitalisez-vous

Saviez vous que le futur du bâtiment est de l’immobilier sera digital ? De plus en plus d’outils « protech » se développent sur le marché pour faciliter et optimiser vos rénovations immobilières. Il serait dommage de vous en passer ! Faites quelques recherches sur internet. Aujourd’hui, les entreprises de rénovation les plus connues disposent d’un site web où les clients peuvent se rendre pour découvrir la société, ses prestations, ses réalisations, etc. Le web est une vraie mine d’or pour vous renseigner.

En vous digitalisant, vous gagnerez en temps et en performance. A clé, de belles économies peuvent être réalisées, en utilisant par exemple de comparateur de prestations ou de produits en ligne, ou des simulateurs et de chiffrages travaux.

Donner une nouvelle vie aux équipements et matériaux

Pour décorer votre salle de bains à petit prix, rien de tel que de récupérer les équipements et matériaux pour leur donner une nouvelle vie. C’est une astuce qui plaira à coup sûr aux bricoleurs !

A noter qu’il existe de nombreux sites web où trouver des accessoires d’occasion pas chers. C’est une adresse à ne pas manquer pour trouver des équipements qui serviront à décorer la pièce.

La liste des conseils que nous venons de citer ci-haut vous permettra sans doute de vous inspirer. Nos astuces vous aideront à avoir de nouvelles idées pour décorer votre salle d’eau, en ne déboursant qu’un petit budget.

Reconstruction de maison : que faut-il savoir ?

Si votre maison est devenue trop petite pour vous alors que vous préférez rester dans votre région, la reconstruction est une option intéressante. C’est une stratégie qui vous permet d’avoir la maison que vous voulez, dans le quartier que vous voulez. Toutefois, il faut bien choisir le type de construction qui vous conviendrait le mieux.

Les maisons standards

Il est essentiel de connaître son budget lorsqu’on construit une nouvelle maison. L’une des options les plus rentables est la solution clé en main. Ce sont des maisons standardisées. Un entrepreneur construit des centaines ou des milliers de maisons chaque année. Ce type de constructeur est beaucoup moins chers, car la conception est déjà établie et il peut acheter les matériaux à un prix nettement inférieur en raison de la taille de la maison. Leur conception rend également cette option plus efficace en termes de temps. Avec l’utilisation d’une conception standardisée, les clients ne peuvent pas modeler les plans en fonction de leurs besoins individuels. Ils n’ont pas de mot à dire sur le choix des équipements et des installations.

Les maisons d’architectes

En faisant appel aux services d’un architecte, les acheteurs disposent d’un logement sur mesure et le client peut apporter sa contribution tout au long du processus. Un expert affirme que le plus important lorsqu’on traite avec des clients qui veulent reconstruire, c’est d’apprendre à les connaître. « C’est comme un premier rendez-vous. Nous voulons savoir comment ils vivent et d’où viennent les idées qu’ils ont pour une maison. Nous voulons qu’ils nous disent comment ils vont vivre », a-t-il déclaré. « Lorsqu’on demande à un client d’écrire tout ce qu’il attend d’une nouvelle maison, certains se contentent d’écrire le nombre de chambres à coucher, d’autres apportent des documents volumineux qui expliquent quels carreaux ils aiment ou quel bois ils n’aiment pas. Pour nous, il s’agit de faire ressortir ce qui est important et cela implique une bonne communication », a-t-il ajouté.

La plupart de ces entreprises travaillent avec toutes sortes de clients, même si certains travaux sont petits. Le budget entre très vite dans la conversation et doit être discuté à l’avance pour que les gens soient prêts.

« Les maisons coûtent très cher, donc vous devez discuter, dès le départ, du tarif au mètre carré. Il est important que les clients aient une idée très réaliste des coûts avant que les constructeurs n’entrent en jeu. Pendant la phase de conception, les coûts sont plus abstraits. C’est lorsque vous êtes sur le site que les tensions arrivent et c’est pourquoi vous devez parler des coûts avant que quelque chose n’arrive. Et bien que le budget soit important, il ne faut pas oublier l’objectif global : c’est un équilibre entre le réalisme des coûts et la nécessité de maintenir l’enthousiasme », a décrit l’expert.

Le luxe sur mesure

Les maisons de luxe sur mesure utilisent des plans architecturaux qui ont été préparés spécifiquement pour le client. Les architectes visent à fournir des maisons uniques. En général, les clients dépensent des millions d’euros.

« Notre rôle est de leur parler de toutes les considérations importantes, y compris les principes d’une bonne conception, en particulier du point de vue de l’orientation », a expliqué un expert. « Contrairement à une maison construite en série, le sur mesure permet aux gens de participer pleinement au style de maison qu’ils souhaitent dès le départ. Nous travaillons en étroite collaboration avec le client pour nous assurer qu’il obtienne la maison qu’il souhaite. Chaque site est unique, et nous personnalisons la maison pour répondre non seulement aux besoins du client mais aussi à son budget », a-t-il ajouté.

Les constructeurs sur mesure permettent également aux clients de se rendre sur le site à différents stades de la construction afin qu’ils puissent contrôler le projet. C’est un service supplémentaire qui les aide à rester impliqués et à se sentir partie prenante durant le processus de construction. Les services fournis par les constructeurs de luxe sur mesure offrent aux clients une plus grande certitude.

Quels sont les avantages de la construction d’un patio dans sa cour

Il existe de nombreuses améliorations que vous pouvez apporter à votre maison pour la rendre plus confortable et en augmenter la valeur marchande en même temps. La construction d’un patio constitue un investissement particulièrement lucratif. Cet aménagement extérieur servirait d’endroit idéal pour se détendre, manger et passer du temps à l’extérieur.

Toutefois, de nombreux propriétaires hésitent à construire un patio, car ils s’inquiètent du coût d’une telle construction. Ils sont par ailleurs préoccupés par d’autres questions. En réalité, il y a plus d’avantages à construire un patio qu’il n’y a d’inconvénients et en voici quelques-une.

L’entretien

Si vous pensiez qu’il n’y aura pas d’entretien après avoir construit le patio, bizarrement, vous auriez probablement raison. Cependant, ce n’est pas exactement le cas : une maintenance quasi nulle est quand même nécessaire. L’essentiel de l’entretien se fera par des inspections visuelles assez faciles à réaliser. La raison en est que les matériaux avec lesquels le patio est construit, comme la pierre, le béton et la brique, sont tous des matériaux de construction robustes et durables. Outre le nettoyage régulier du sol du patio, vous devrez peut-être désherber les joints entre les pavés de temps en temps.  Vous pouvez aussi laissé le fort soleil d’été le faire si vous vivez dans des endroits très ensoleillés.

Les différents accessoires

Un patio offre une bonne protection contre le soleil s’il est couvert et sert donc d’espace de détente provisoire pour l’arrière-cour. Comme un patio implique une forte activité humaine, vous y placerez de nombreux accessoires. Par exemple, vous pouvez y construire une fosse à feu (un foyer où vous pourriez brûler des bûches) si vous voulez passer un des moments agréables autour d’un feu de camps pendant le week-end, ce qui réduit aussi ses coûts de construction. Vous pouvez également y ériger un mur de briques ou de pierres. Même un mur d’assise est une réelle possibilité, sans parler des autres accessoires comme un grill et un set de jardin composé d’une table et de chaises. Quelle que soit votre décision sur l’emplacement du patio, veillez à ce qu’il soit étanche dans une certaine mesure, car il restera toujours à l’extérieur, indépendamment de la protection aérienne.

La taille est importante, tout comme le design

Un autre avantage des patios est qu’ils ne sont pas fabriqués en séries, ce qui vous permet de personnaliser leur taille et leur forme pour qu’ils s’adaptent à votre maison. En fonction des contours de votre maison, vous pouvez choisir l’emplacement du patio et le découper avec précision pour qu’il s’adapte à l’espace disponible.

De nos jours, vous seriez surpris du nombre de personnes qui s’adressent aux constructeurs de patios pour leur propre conception. C’est alors aux experts de concrétiser ces souhaits, tout en prenant grand soin de l’aspect technique de la construction proposée. Un patio peut être aussi beau que vous le souhaitez, mais s’il manque de drainage ou d’isolation, il ne sera pas fonctionnel.

Une protection contre les changements climatiques

En plus d’embellir l’arrière-cour d’une maison, un patio est un élément vraiment utile pour vous et votre maison. Il vous permettra de passer plus de temps à l’extérieur. La durabilité du patio est admirable pour sa capacité à résister aux fortes chutes de neige qui seront réparties uniformément sur la surface du toit, soulageant ainsi la charpente. De plus, un patio couvert vous protégera, vous et votre famille, des rayons UV nocifs qui sont particulièrement nuisibles à cause de la destruction de la couche d’ozone. On pourrait dire qu’un simple parasol vous aidera à lutter contre le soleil, mais ces parasols sont inadéquats car le moindre coup de vent pourrait les transformer en dangereux projectiles dans votre jardin.

En conclusion

Enfin, la construction d’un patio signifie que la valeur marchande de votre propriété augmentera, de sorte que vous profiterez de cette amélioration lorsque le moment de la vente arrivera. Vous n’êtes pas la seule personne à pouvoir apprécier tous les avantages d’un patio, car les acheteurs potentiels apprécieront également cette option pour votre maison et, plus important encore, ils seront prêts à payer un supplément pour celui-ci.

Un patio constitue un espace de vie extérieur et, en ce sens, c’est véritablement votre maison dans la nature. Aucune maison n’est complète sans elle, car elle constitue le tremplin vers la partie extérieure de votre propriété, qu’il s’agisse d’un jardin de légumes et d’herbes aromatiques, d’une piscine de jardin ou d’une simple cour.

Plus ancienarticles

Copyright © 2021 Jean-louis Afest

Thème par Anders NorenHaut ↑