Pour tout un chacun, disposer d’un logement décent, confortable et sain est fondamental. A l’heure de construire ou bien de rénover son logement, il est donc nécessaire de se poser les bonnes questions afin de faire en sorte d’obtenir le logement le plus fiable et sécurisant pour vous et pour vos proches. Vous comptez déterminer s’il est plus avantageux de construire ou bien de rénover un logement ? Vous aimeriez savoir de qui vous rapprocher pour un travail rapide et efficace ? Dans ce guide, vous trouverez une multitude de conseils sur la construction et la rénovation, de quoi vous lancer dans l’aventure d’une vie l’esprit serein.

renover construire

Construire ou rénover votre logement ?

Peut-être vous posez-vous cette question : plutôt faire construire ou rénover un logement existant ? A l’achat ou en construction, les coûts diffèrent mais également la durée des chantiers. Pour ce qui est des aides financières et des dispositifs de défiscalisation, acheter un bien ancien à rénover et faire construire vous donnent tous deux droit à des avantages. Quels sont-ils ?

Rénover votre logement : les aides financières

Pour rénover votre logement, vous pouvez bénéficier d’aides complémentaires telles que l’éco-prêt à taux zéro (autrement dit sans intérêts d’emprunt !), sous certaines conditions et pour un logement dont vous êtes le propriétaire / bailleur ou occupant. Ce prêt d’un montant compris entre 7 000 et 30 000 € est accordé pour des travaux qui doivent être achevés dans un délai de 3 ans après obtention.

En rénovant un logement de plus de deux ans d’ancienneté situé en France, vous pouvez également obtenir une prime énergie. Son montant est variable selon votre région d’habitation, des conditions de revenus, ainsi que selon les travaux de rénovation énergétique réalisés. Le bouquet de travaux éligible se trouve sur le site du gouvernement. On détermine néanmoins quatre grandes catégories : isolation, chauffage, énergies renouvelables et ventilation. Vous pouvez bien évidemment mener une réfection totale de votre logement (isolation + chauffage par exemple) et ainsi bénéficier d’une prime d’un montant plus élevé : le but étant de réduire au maximum vos besoins énergétique et vos factures de chauffage mensuelles. Notez que l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH) fixe également des plafonds de revenus en-dessous desquels vous êtes éligible à une prime d’un montant majoré. Renseignez-vous sur l‘éligibilité de votre foyer et de votre chantier !

Enfin, des aides de l’Anah et des collectivités locales peuvent aussi venir compléter ces avantages, en fonction des spécificités de votre chantier.

Pour ce qui est de l’avantage financier à acheter un logement ancien à rénover, celui-ci est avéré. Le prix d’acquisition d’un logement ancien est inférieur à celui d’une construction neuve (achat du terrain et construction en elle-même) et la réalisation de travaux de rénovation énergétique est une action récompensée à plusieurs niveaux de l’échelle, par l’Etat, les acteurs publics et de l’énergie. Il convient toutefois de faire faire plusieurs devis précis pour déterminer l’ampleur des travaux à prévoir. Les aides citées sont alléchantes mais vous devrez quand même engager un budget conséquent pour transformer ce logement vétuste en votre nouveau nid douillet.

Construire un logement : combien ça coûte ?

Construire son logement est le rêve de nombreux français. Du sol au plafond, une habitation construite selon vos exigences est une habitation qui répond à l’ensemble de vos exigences et même parfois, à vos rêves d’enfance. En fonction de votre budget, vous pouvez y imaginer toutes sortes d’agencement et d’ouvertures, penser le logement pour être éco-responsable et s’intégrer au mieux dans l’environnement attenant. A chaque habitant son espace, à la famille entière son cocon. Mais tout ça a un prix. Est-il plus avantageux de faire construire plutôt que de rénover entièrement un logement déjà construit ? Voici quelques éléments de de réponse.

Le prix d’une maison en fonction de ses caractéristiques

Avant tout, il faut noter que le prix de construction d’une habitation dépend bien évidemment de votre localisation géographique, des prestations sélectionnées mais également des finitions. Certaines habitations sont livrées hors d’eau et hors d’air. Il s’agit des constructions les plus courantes. Cela veut dire qu’elles sont à l’abri de l’air et de l’humidité et donc que l’ensemble de la structure a été bâtie et isolée selon les dernières normes. Le second œuvre sera en revanche à réaliser. D’autres habitations, moins onéreuses, sont livrées sans raccordements aux différents réseaux. Enfin pour réduire encore davantage les coûts, vous pouvez vous tourner vers la construction d’une maison en kit en auto-construction (à partir de 350 € par m² seulement, contre 1500 € environ pour une construction neuve traditionnelle). Celles-ci sont constituées de blocs livrés sur chantier qu’il vous restera à assembler pour créer la structure porteuse de votre habitation. Maisons modulables et en kit sont également aux dernières normes mais ont l’avantage de réduire les coûts ainsi que le temps de construction.
A noter : le coût d’une maison neuve doit également comprendre les honoraires d’un architecte dans le cas où vous vous orientez vers une construction classique et qu’elle fait plus de 150 m². Cela devient alors une obligation légale.

Les avantages financiers à faire construire sa maison

En faisant construire, vous engagez certes un budget plus conséquent qu’en achetant une vieille habitation, mais si l’on met dans la balance le coût des travaux de réfection, les deux options se valent finalement plus ou moins. C’est d’autant plus vrai qu’en faisant construire, vous bénéficiez également d’aides financières telles que le prêt à taux zéro.
Celui-ci est similaire à l’éco-prêt à taux zéro à cela près qu’il n’est pas nécessairement dédié au financement d’éco-travaux. Vous pouvez donc tout à fait en bénéficier au moment de faire construire votre maison ! Notons que ce prêt peut être relativement conséquent, même s’il ne peut pas servir à financer l’intégralité du bâtiment (jusqu’à 40% “seulement” de l’ensemble du coût de la construction). Il peut également être souscrit en complément d’autres aides telles que le prêt d’accession sociale (PAS) ou encore le prêt épargne logement (PEL). C’est plutôt une bonne nouvelle, vous ne trouvez pas ?
Outre les aides au financement de votre projet, notez que de construire une habitation (tout comme d’en acheter une neuve) vous donne droit à une exonération de taxe foncière pendant 2 ans ! Pour bénéficier de cet avantage de taille, vous devrez simplement en faire la demande auprès du centre de finances publiques dont vous dépendez dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux.
Si vous hésitez en matière de coûts entre une construction et un projet de rénovation, pourquoi ne pas réaliser plusieurs devis ? Prospectez votre secteur à la recherche d’une bâtisse à retaper, dressez des devis, puis renseignez-vous sur un projet de construction dans des proportions similaires. Il est vrai que de choisir une maison à rénover vous permettra sans doute d’obtenir une superficie habitable plus grande. Toutefois dans la pratique, ce n’est pas si évident. N’hésitez pas à demander conseil à des professionnels de l’immobilier et du bâtiment pour vous aiguiller.

Faire construire et rénover : aussi une question de temps

prix travaux

Construire une maison prend certes plus de temps que d’en rénover une : les travaux ne sont pas de la même ampleur ! Ajouté aux travaux en eux-même, vous devrez envisager quelques mois de plus, de quoi déposer et obtenir un permis de construire pour votre nouvelle construction. Enfin en matière de construction, les aléas sont nombreux notamment lorsqu’un grand nombre d’entreprises prestataires doivent se coordonner pour intervenir sur le chantier. Aussi, construire une maison nécessite de prospecter préalablement le bon terrain et de l’acheter. Il faudra ensuite se rapprocher d’un constructeur de maisons individuelles puis lancer les travaux. Il s’agit en quelques sortes d’un achat que l’on peut qualifier de “double”. Dans le cas d’une rénovation, vous effectuez un achat immobilier classique qui peut, certes prendre quelques mois, mais sera tout de même beaucoup plus rapide qu’un projet de construction.
Cette notion de temps vous apparaît peut-être essentielle, ou bien secondaire. A vous de jauger de cette variable au moment de penser votre projet logement.
Notons toutefois qu’il est plus agréable de faire construire un logement et d’en occuper un autre le temps de la réalisation plutôt que de vivre dans un logement en travaux durant un laps de temps pouvant s’échelonner de quelques semaines à quelques mois (voire année si votre budget est restreint).

Construire une maison : comment s’y prendre ?

Construire une maison, ça ne s’improvise pas ! Mis à part si vous possédez vous-même une entreprise de construction, il vous faudra avoir recours à un prestataire externe pour réaliser le gros œuvre (a minima) et ainsi assurer la pérennité et la fiabilité de votre future habitation. En matière de construction, quelles sont les étapes clés à respecter ?

Les étapes essentielles

La première étape de la construction consiste, bien en amont, à déterminer votre budget, autrement dit votre capacité à emprunter. Disposez-vous déjà d’un capital, combien devez-vous emprunter en plus, comment se situe votre capacité d’endettement ? Ce point crucial déterminera votre budget. Une fois celui-ci en tête, vous pourrez vous atteler à déterminer quel type d’habitation vous serez en capacité de bâtir.
La seconde étape de construction d’une habitation est double. Elle consiste à faire un point très détaillé sur votre besoin et à rechercher dans le même temps un terrain qui puisse servir de base saine à cette future construction. Et oui : imaginer la maison idéale ne sert à rien si vous ne trouvez pas un terrain dans votre budget, de superficie suffisante, au sol suffisamment stable et agencé de sorte de permettre la construction. Vous devrez donc mener ces deux réflexions de front.
Pour ce qui est de votre maison, à quoi ressemble-t-elle ? A étage ou de plain-pied, quelle superficie, quelle orientation, quel agencement, quels matériaux et équipements ? Dressez les exigences de l’ensemble de la famille et listez les points qui vous semblent prioritaires, essentiels et ceux sur lesquels vous pourrez éventuellement faire quelques concessions. N’oubliez pas qu’il s’agira ensuite de faire coïncider vos exigences avec votre budget et qu’en la matière, les concessions exigées peuvent être nombreuses en fonction des tarifs pratiqués par les constructeurs.
Une fois votre besoin clairement établi et le terrain idéal trouvé, il vous faudra trouver un constructeur de maisons individuelles. Ici, le secret réside tout simplement dans la comparaison. Rapprochez-vous de plusieurs interlocuteurs pour déterminer leurs tarifs et le type de prestations proposées. Dans certains cas, vous devrez également dénicher un architecte
Il n’y a plus ensuite qu’à vous lancer ! Il vous faudra sans doute coordonner quelque peu les opérations. Pensez à prévoir un temps suffisant.

A qui faire appel et pourquoi ?

Peut-être connaissez-vous déjà un ou plusieurs professionnels de confiance pour intervenir sur votre chantier de construction. Si tel n’est pas le cas, le choix du bon constructeur et des bons artisans est essentiel ! Cela vous apportera l’assurance d’un ouvrage bien mené ainsi qu’une certaine tranquillité d’esprit, non négligeable dans ces circonstances. Pour comparer les prestataires, une seule solution : comparer les devis. Ici, ne prenez pas seulement en compte le prix ! Tout doit peser dans la balance : délais de livraison, type de matériaux utilisés et leur qualité… N’hésitez pas également à passer en revue les précédents avis des clients du-dit artisan ou constructeur pour déterminer s’il livre généralement ses ouvrages dans les temps et sous les meilleures conditions.
Enfin, une dernière chose tout autant essentielle : la qualification du constructeur ou de l’artisan. Une construction neuve doit répondre aux dernières normes, être éco-responsable. Peut-être souhaitez-vous-même accentuer ce point en investissant dans des matériaux écologiques, du sol au plafond. Dans ce cas, prenez soin de vérifier que le professionnel en question est Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) ou qu’il communique de façon transparente sur la provenance des matériaux qu’il utilise ou sa façon de mener à bien le chantier de construction. Echanger sur ce point ne peut qu’être bénéfique. Cela vous permettra également de bâtir une relation de confiance avec le ou les artisans qui prendront en charge la construction de votre futur chez vous.

Quel type d’habitation choisir ?

Comme évoqué précédemment, toute nouvelle construction doit répondre aux obligations de la RT 2012 (réglementation thermique) et donc disposer de très bonnes performances énergétiques. Cela permet non seulement de réduire la facture énergétique du ménage sur le long terme mais également de maîtriser l’impact environnemental de la structure. Pour autant, toute maison neuve ne se ressemble pas en la matière, certaines étant plus écologiques et / ou atypiques que les autres.
Le bâtiment à impact positif (BEPOS) par exemple, est une habitation totalement autonome en énergie ! Autrement dit, elle ne nécessite aucune énergie fossile du fait de l’utilisation des énergies renouvelables notamment. Une maison de ce type est également isolée de sorte de minimiser le besoin énergétique du foyer. L’un dans l’autre, cela permet à ce bâtiment de produire un surplus d’énergie ! Il s’agit sans conteste de l’habitation la plus éco-responsable du marché. Attention toutefois au prix ! Chaque matériau doit être pensé dans un souci non seulement de confort mais également de performances énergétiques. Des équipements dernière génération sont aussi installés en complément.
D’autres types d’habitations sont bien sûr envisageables comme les maisons en kit, de plus en plus répandues.

Rénover une maison ancienne : par où commencer ?

De prime abord, rénover une maison peut s’apparenter à un parcours du combattant. Par où commencer ? Combien de temps cela peut-il prendre, au total ? Quels matériaux, équipements sont préférables ? Ci-dessous, quelques pistes de réflexion pour vous y prendre de la meilleure des façons.

Les étapes d’une rénovation partielle ou complète

Avant de vous lancer corps et âme dans la rénovation de votre nouvelle acquisition immobilière, vous devez prioriser. Il est peu probable que vous pouviez engager une rénovation totale simultanément, sauf si vous ne résidez pas dans l’habitation. Quelles dépenses sont les plus importantes ? Quelles pièces sont prioritaires ? Afin de limiter les déperditions énergétiques et d’assurer le confort du foyer en toutes circonstances, isolation et étanchéité devront être passées en revue et consolidées. Viennent ensuite les indispensables à la vie courante, tels que la plomberie ou encore l’électricité, deux postes de dépense particulièrement engageants au niveau financier.
Si la plupart des travaux de réfection vous apparaîtront sans problème, d’autres seront soulevés par le dossier de diagnostics techniques, par exemple. Vous pouvez également faire intervenir un expert dans l’habitation pour diagnostiquer les travaux à mener en priorité.
Une fois la liste des travaux priorisée, il ne vous reste plus qu’à faire appel à un artisan qualifié. Choisissez-le en priorité RGE (ou Reconnu Garant de l’Environnement). Un professionnel RGE est formé à la rénovation énergétique et certifié. Ses garanties et l’état de ses comptes sont passées en revue afin de minimiser le risque de problèmes lors de la réalisation des travaux et en aval de ceux-ci.
Le recours à un professionnel RGE est une condition sine qua non à l’obtention des différentes aides au financement de travaux qui ont été abordées ci-dessus. Il s’agit donc d’un point essentiel !

L’isolation de l’habitation : un fondamental

Isoler votre habitation sert à lutter contre les ponts thermiques, autrement dit contre les déperditions thermiques ayant lieu entre l’intérieur et l’extérieur de votre habitation. Une maison ancienne est souvent mal isolée du fait d’une installation vétuste et ayant perdu sa résistance thermique. Il s’agira donc de la réaliser une nouvelle fois pour permettre à la chaleur accumulée d’être conservée en hiver et la fraîcheur en été. Cela vous permettra de vous sentir à l’aise à votre domicile, de diminuer votre facture énergétique et votre empreinte environnementale.
L’isolation d’une habitation est réalisable par l’intérieur ou par l’extérieur, au niveau de la toiture, des combles, des murs, du sol et du plancher bas. Par où commencer ? Il est rarement nécessaire d’isoler la maison dans son ensemble. Procédez plutôt en réalisant une étude thermique de la maison. Celle-ci mettra en évidence les points les plus sensibles, ceux par lesquels la chaleur s’échappe en priorité.
Ensuite, il vous reviendra de choisir les matériaux isolant à utiliser (laine minérale, isolant éco-responsable…) ainsi que la technique (par l’intérieur ou l’extérieur). Une isolation par l’extérieur sera un peu plus onéreuse mais également plus efficace pour protéger la structure de votre habitation et plus confortable : vous pourrez habiter votre domicile sans être dérangé par les travaux. A cette étape, laissez-vous conseiller par le professionnel RGE.

Outre l’isolation, regardez de plus près votre système de chauffage. En choisissant un bon chauffage, vous faites de significatives économies de chauffage. A quoi sert d’avoir une bonne isolation, si votre système de chauffage est ancien et peu performant ? De nombreuses aides – évoquées plus tôt – existent pour inciter les particuliers à remplacer leurs chauffage vieillissants et énergivores par des systèmes de chauffage plus écologiques et économiques.

Bien rénover sa cuisine : quelques conseils

La rénovation d’une cuisine est sans aucun doute l’un des chantiers les plus courants au moment de s’installer dans une maison ancienne. Outre la remise au goût du jour, il peut s’agir de casser l’intégralité de la structure existante pour repenser l’agencement. A contrario, un coup de peinture peut également suffire. Ou s’agit-il plutôt d’installer un ilot central ? Quoi qu’il en soit, voici quelques conseils pour bien rénover votre cuisine :
Faites attention aux hauteurs. Il existe des hauteurs réglementaires de mobilier ainsi que des distances à respecter entre les éléments de structure, les points d’eau et les prises électriques, notamment. 90 cm sont par exemple nécessaires autour d’un ilot central pour pouvoir correctement circuler. En faisant appel à un cuisiniste vous avez peu de chances de vous tromper, mais soyez tout de même attentif à ce point.

  • Si vous réalisez vous-même une partie des travaux, n’oubliez pas d’assurer l’étanchéité de la cuisine au moyen de joints adaptés.
  • Plus généralement, ajoutez toujours une marge de quelques jours en cas de délais non respectés pour la livraison de votre cuisine. Mieux vaut prévenir que guérir.
  • Enfin, évaluez le temps nécessaire au rangement ainsi qu’à la préparation de la pièce avant pose de la cuisine.
    En règle générale, il faudra compter 700 à 1000 € / m² pour rénover entièrement votre cuisine. Pour un simple “relooking”, les prix moyens s’échelonnent quant à eux entre 100 et 250 € / m².

Construire et rénover, cela demande beaucoup de temps et d’argent mais également une sacrée dose d’organisation. Procédez par étape en vous faisant accompagner par des professionnels qualifiés. Il n’y a aucune raison de ne pas y arriver.